Informations sur les "Pediculus Capitis"

En effet, la pédiculose en milieu scolaire, c’est-à-dire l’infestation par les poux, est très fréquente et touche 10 à 20 % des enfants scolarisés entre 3 et 10 ans chaque année selon les études. Elle n’a absolument rien à voir avec un manque d’hygiène comme on peut le penser encore trop souvent.

Que faire ? Pour en venir à bout, il faut que le traitement soit radical, rapide et collectif !…

 

Un peu de science d’abord… Qu’est-ce qu’un pou ?

Il passe de tête en tête depuis des milliers d’années et ce n’est pas une espèce menacée… Il adore les voyages d’une tête à l’autre, soit par contact direct, soit par l’intermédiaire d’un objet bonnet ou écharpe par exemple. Le pou ne vole pas, ne saute pas et se nourrit exclusivement de notre sang !

Plusieurs étapes sont nécessaires à son développement :

- Un pou femelle fécondé niche dans une tête.

- Il pond environ 10 œufs /jour : ce sont les lentes.

- Il les colle à la racine des cheveux bien au chaud.

- Après 8 à 10 jours, les lentes éclosent, deviennent des larves puis des poux et le cycle recommence...

                                   

 

Que faire ?

1- Contrôler la tête de son enfant :

Procéder à l’examen en pleine lumière du jour avec un peigne fin car ces petits parasites ne sont pas facilement repérables… Si les poux sont assez facilement identifiables, bien qu’ils se déplacent vite, les lentes quasi microscopiques échappent à l’oeil non avisé. On peut donc demander à un pharmacien ou une tierse personne de faire l’examen.

NB : Les lentes aiment se poser dans les endroits les plus chauds : la nuque, derrière les oreilles et sous la frange…


2- Procéder au traitement en suivant scrupuleusement son protocole et les recommandations du pharmacien :

Attention ! Il faut non seulement traiter l’enfant mais aussi son environnement :

- Traiter simultanément l’ensemble des membres de la famille infestés.

- Laver à 60 ° tous les objets ayant été en contact avec les personnes infestées : habits portés le jour même, pyjama, peignoir, … Tout l’environnement domestique pouvant être infesté : serviette de bain, draps, housse de couette, doudou, chouchou…

A la fin du traitement, plonger brosses, peignes, barrettes, … dans l’eau bouillante pendant 3 minutes afin de les désinfecter.

Après un traitement, un enfant traité est aussi vulnérable qu’un autre ! Alors attention aux réinfestations !


3- Prévenir, continuer de prévenir !

Après le traitement, bien expliquer à l’enfant, aux élèves :

- Attention à ne pas mettre la tête en contact avec celle des autres.

- Ne pas utiliser les barrettes et les chouchous des autres parce qu’ils peuvent contenir des poux.

- Attacher les cheveux avant d’aller à l’école.

- Ne pas mettre l’écharpe, le bonnet, la casquette, le manteau d’un camarade...